Bienvenue !

Nos vignobles

“Vivant au milieu des vignes à Cornas, nous mettons depuis toujours un point d’honneur à préserver cet environnement et à travailler en harmonie avec la nature. Il est essentiel que vignes, insectes et animaux de tout poil et plume coexistent et prospèrent. Depuis de longues années, des méthodes « bio » sont appliquées à la vigne et Laure a lancé en 2012 le processus officiel de certification biologique pour le domaine, effective depuis le millésime 2015.”

Notre engagement durable

Zéro pesticide.

Nous n’utilisons aucun pesticides ou herbicides dans notre vignoble. Une couche épaisse de broyat de rameaux tapisse le sol de certaines parcelles pour en limiter l’érosion, y maintenir la vie microbienne et un taux d’humidité satisfaisant. Ce tapis permet aussi de freiner la pousse de végétaux concurrents de la vigne dans l’assimilation en eau et nutriments. Sur d’autres parcelles, c’est Daniel avec ses juments qui griffent le sol superficiellement. Nous essayons de maximiser un couvert végétal, en semant des engrais verts et des espèces mellifères sur nos inter-rangs, cela favorise grandement la vie de nos sols.

Zéro irrigation.

L’irrigation est bannie, ce qui contraint la vigne à s’enraciner plus profondément et permet d’obtenir une expression du terroir pure, caractéristique de chaque millésime.

Préservation de la faune.

Nous essayons de préserver l’habitat de la faune autochtone en protégeant les espaces boisés avoisinant nos parcelles et en disposant des nichoirs à mésanges et à chauve-souris à travers le vignoble. Nous ne nous arrêtons pas à la certification « AB » et essayons d’aller toujours plus loin dans la réduction des doses de cuivre et de soufre utilisées lors de nos traitements (en couplant notamment avec de nombreux purins) afin de déranger le moins possible la vie de nos sols mais aussi des insectes.

Préservation de la flore.

Depuis plus de 30 ans, Anne tient à préserver la biodiversité du vignoble. Elle a été la première et encore une des rares vigneronnes à planter des haies de végétaux autochtones entourant les parcelles. Elles favorisent les habitats de faune diverse mais aussi protègent des vents et évite les effets négatifs de la monoculture. En tant que présidente de l’appellation Cornas, Anna a lancée depuis 2018 une étude sur l’ensemble de la biodiversité de l’appellation afin d’inciter les vignerons à mieux respecter ce qu’ils pourront mieux connaître.

Newsletter

felis ante. quis, ut elementum ut